12.01.2021 - Marylène Ouellet

Prêt, pas prêt, grugeons notre marge!

La neuro-inclusion : un investissement ou une dépense?

Tout le monde sait que la créativité et l'innovation accélèrent la croissance d’une entreprise, cela dit encore trop peu d’entre elles se donnent les moyens d'y parvenir en prenant le risque de se tromper. 

L’objectif de cet article est de vous proposer sept bonnes pratiques pour accroître vos capacités créatives par l’inclusion de la neurodiversité. Sachez par ailleurs que la créativité n'est pas un résultat, elle est un état d'esprit qui permet d'atteindre un résultat : l'innovation. En fait, la créativité est un muscle qui demande à être entraîné constamment, et pour se faire, vous devez le renforcer en prenant des risques et en l’intégrant au cœur de votre mission d’entreprise.

Premièrement, ce qui tue la créativité c'est la peur de l'échec. C'est incontournable, innover, c'est risqué, et c'est cette prise de risques qui nous permet non seulement d'évoluer, mais surtout, d'apprendre et de comprendre en tirant parti de nos erreurs. C’est grâce à ses leçons qu’une entreprise se bâtit une confiance créative. Autrement dit, une entreprise qui ne connait pas l’échec de temps en temps est beaucoup plus à risque de se retrouver en carence d’expérience, et de ne pas pouvoir répondre de façon proactive à ses besoins criants en matière de créativité et d’innovation. 

Selon Mednick (1962), la créativité est considérée comme un processus individuel qui s'exprime par une capacité à s'imaginer et à inventer de nouvelles idées, concepts ou objets. Pour d'autres, la créativité se présente comme une capacité mentale à faire des liens entre des éléments qui n'ont de prime abord aucune chose en commun.

Pour Braindlab, la créativité c'est un catalyseur de l’innovation, et ceci, par l'inclusion des employés neuroatypiques. Comme vous le découvrirez dans nos prochains articles, ces employés atypiques, ou encore, comme nous aimons gentiment les surnommer : nos “pelleteux de nuages”, sont des créatifs proactifs et indispensables pour bâtir une culture de la créativité et de l’exploration. 


Passez de la parole aux actes et investissez sur vos employés et votre culture organisationnelle grâce à ces 7 pratiques.



1. Cultivez la diversité

Quitter la pensée convergente, c'est-à-dire, l'analyse, la synthèse et la décision basée sur le court terme, pour une pensée divergente qui réfère à l'imaginaire et à l'émergence de nouvelles possibilités. Plutôt que de rechercher d'emblée la bonne idée le plus rapidement possible, pensez à multiplier la génération idées en prenant le temps et en mobilisant la neurodiversité. En restant ouvert aux différents modes de pensée, vous augmenterez par le fait même vos possibilités de trouver la meilleure idée. Une idée, qui sur une décennie vous rapportera bien plus qu’un investissement à court terme!


2. Soyez versatiles et adaptez-vous aux profils atypiques

La versatilité à savoir cette capacité à pivoter rapidement en s'adaptant par une lecture rapide de la dynamique des marchés et des nouveaux besoins est cette habileté qu'ont les personnes neuroatypiques à provoquer le changement. Certes, ils ne sont pas toujours patients, peuvent manquer de diplomatie et avoir une certaine maladresse dans leurs communications, mais ils n'en demeurent pas moins qu’ils sont des employés dotés d’un courage et d’une audace sans pareil. Leurs capacités à associer des idées ou des concepts entre eux pour en produire de nouvelles combinaisons sont sans contredit l'une de leurs plus grandes forces, faisant d'eux des innovateurs dont toutes entreprises auraient avantage à tirer profit.


3. Soyez à l’écoute et ouvrez l’œil 

Mais qui sont vos "pelleteux de nuages”? Vous savez, ces employés atypiques qui sembles vivent sur une autre planète, soient ces employés aux réflexions créatives débordants d'idées et de recommandations. Ces ressources ne demandent qu'à être vues, entendues et libres d'exprimer leur haut potentiel. Cherchez ces personnes qui occupent différentes fonctions et sortez-les de leur carré de sable. Vous les trouvez trop rapides, trop dispersées, curieuses, déstabilisantes, parfois compliquées, parfois stressantes? Ouvrez l’œil, car derrière ces irritations se cachent des perles rares! 


4. Embrassez le changement

Mettez fin au statu quo en encourageant vos employés neuroatypiques à vous présenter des initiatives qui sortent du cadre habituel de leurs opérations. Ensuite, brassez les cartes, et faites participer des équipes qui n'ont pas l'habitude de travailler ensemble. Créez des ateliers d'idéation, déployez des initiatives interdisciplinaires, bref amusez-vous!


5. Dites oui à l'erreur

C'est indéniable, c'est en essayant que l'on apprend et c'est aussi en se trompant que l'on apprend. Je ne vous apprends rien, alors comment encourager l'erreur? C'est simple, en pensant moins à demain, mais plus à l'avenir, nous disons non au rendement à court terme, qui est synonyme de rapidité et d'exécution, et disons oui à la créativité, qui de son côté ne s'exécute pas, mais se vit et traverse le temps.



6. Accueillez la divergence d’opinions et laissez-vous défier

Ça va de soi, cultiver la diversité c'est accueillir la divergence d'opinions et d’accepter d'être remis en question. Comme l'a si bien dit Balzac, "on ne fait pas d'omelette sans casser des oeufs"! Ainsi, pour accroître votre capacité créative, en accueillant la divergence d'opinions et en brisant par le fait même les silos et le statu quo, il faut accepter de réduire ses marges en investissant davantage dans l'imaginaire de vos employés. 


7. Nagez dans le chaos

Dans son livre Messy The Power of Disorder to Transform Our Lives , Tim Harford nous partage sa vision du chaos et souligne l'importance d'entretenir ce désordre pour maximiser son potentiel créatif. De son côté, Béatrice Millêtre souligne dans son livre Réussir grâce à son intuition que la force de l'intuition est cette capacité à arriver à solutionner des problématiques ou créer de nouvelles idées en laissant vagabonder nos pensées tout en occupant notre esprit à autre chose. Comme quoi le traitement en parallèle de l'information lors d'une démarche créative est une approche encore plus efficace que d'opérer par la pensée séquentielle et une vision pas-à-pas. Ainsi, une idée en amenant une autre, ce bruit de fond favorise la création de liens entre les sujets et, pendant que vous occupez votre esprit dans un autre projet, vous cessez d’être « obsédé » par votre priorité “précédente”. Le niveau de stress se voyant abaissé, vous devenez donc plus efficace et plus créatif.


Je suis d'accord, et vous?

Finalement, pour accroître sa créativité il est important de changer le rythme, de briser l'ordre et de sortir de sa zone de confort. C'est en passant d'un sujet ou d'un projet à un autre, et en reconsidérant un problème autrement que nous augmentons notre capacité à générer de nouvelles idées. En déplaçant le problème dans un autre contexte, nous détournons de ce fait notre concentration sur ledit sujet, et en se retournant vers l'autre, on transfère notre énergie en augmentant nos chances de créer quelque chose de spectaculaire!

Que cette lecture puisse vous apporter une meilleure compréhension des enjeux entourant la culture de la créativité tout en vous motivant à anticiper le changement par l’inclusion de la neurodiversité. 

Vous sentez le besoin de changer? Vous avez envie de sortir de votre mode de pensée habituel? Vous êtes prêts à entraîner vos réflexes créatifs? Vous manquez de créativité et vous n'arrivez pas à entretenir cette capacité à la grandeur de votre organisation – car il faut si l’on souhaite bâtir une culture de l'innovation – renseignez-vous sur notre service: l’espace molia, le service d'accompagnement de Braindlab qui vous permettra de mieux progresser et de résoudre votre problématique de l’heure!